6 mai 2016

Anecdote de 15h59… :

Je suis toujours étonnée d’entendre des dames en retraite depuis 2000 ans me reprocher de ne pas travailler les jours fériés…

Parce que oui, hier, la librairie était fermée. 

Je vous prie, Mesdames (je doute qu’elles aient FB mais on n’sait jamais), d’accepter mes excuses de… « pastoujoursacharnée » au travail. 

Pour votre gouverne et votre plus grand bonheur, les 1er et 8 mai tombent cette année, un dimanche. 

« Une année d’patron », aurait dit mon comptable. Si bien que lorsque Jésus décide de monter au ciel un jeudi, on l’en sait gré, et on l’honore…

Allez…, j’arrête de me plaindre !!

12 avril 2016

Anecdote de l’après midi :

Je voulais venir à la nage à Evian mais j’ai opté pour une modeste barquasse, expo Belles de jour au Palais Lumière, je n’pouvais pas faire moins. Avant d’entrer, je m’installe pour prendre un café au café (sans sucre, le café, la barquasse m’a ruinée pour 728 ans), histoire de terminer « Les délices de Tokyo », roman si délicieux que je n’ai pas fini de multiplier les posts FB pour cette merveille. 

Bref, je suis là, bien tranquille, lorsque déboule une espèce de banquier/notaire/avocat, au téléphone avec Houston genre « ce que je dis est hyyyyper intéressant, il faut que la planète entière l’entende ». Je relève la tête ; même « Les délices de Tokyo » s’inclinent devant la concurrence. Ils sont cinq à sa table. Tous à l’écouter religieusement hurler « tu dois demander à voir les comptes-rendus médicaux, tu dois l’exiger, ils doivent les produire… ». Inintéressant au possible, vous en conviendrez. Lorsque, eu égard à l’œil noir que me jette sa chaaaaarmante épouse qu’aurait interprété Cate Blanchett à merveille, œil noir qui signifie « comment cette pauvresse (moi) arrivée sans nul doute à la nage ose t elle ne pas se délecter du discours si passionnant de mon illlllustre époux ?!! », je lui objecte « c’est pas comme s’il avait le moindre intérêt… »

Sans se démonter, vous savez ce qu’elle répond ?? « Raymond (parce qu’il s’appelle « Raymond »), Raymond…, tu peux aller discuter à l’écart, tu gènes cette pauv…, cette dame ? », et elle se tourne vers sa famille (future ex-famille j’espère), et ajoute « à Paris, on n’a teeeeeellement pas l’habitude de se soucier des autres ! »

Amies parisiennes, amis parisiens, cher, très cher ami parisien, nous avons, nous, « Hauts Savoyards », une fort mauvaise réputation. Froids, pas vraiment accueillants, un peu rustauds, à n’aimer dans le touriste que le portefeuille du touriste… Tout n’est pas faux. Mais Abraham Lincoln disait vrai : Cet homme pourra prendre la tête à qui le veut mille fois. Mille autres que moi pourront se laisser polluer. Mais si un seul de vous était partant pour un seul de nous, il verrait que nous pouvons être mille fois plus délicats. Même une seule fois. 

Bon, je l’accorde à qui veut, Lincoln, c’était pas exactement cela. Mais les morts sont rarement contrariants.

5 avril 2016

Hélas je sais, j’ai quelques principes, c’est comme ça. Il y a pire : certains planquent du blé dans des paradis fiscaux alors qu’ils jurent la main sur le cœur qu’ils n’ont pas touché le moindre pot de vin depuis qu’ils sont patron de l’UEFA. On fait tous comme on peut, le monde n’est pas manichéen… Mais moi je sais au moins que lorsque je me regarde dans la glace, j’arrive encore à me reconnaître. Platini, lui, voit sans doute la tête de Poutine, ou peut être de Messi d’ailleurs, à moins que ça change de jour en jour (je me souviens que mon frère avait un Big Jim comme ça lorsqu’on était mômes, on lui bougeait le bras et il changeait de tête…).

Donc j’ai quelques principes et celui auquel je viens de déroger est le suivant : 

– JE NE LIS PAS AU BOULOT. 

C’était sans compter sur l’arrivée du dernier roman de Chahdortt Djavann.

Un piège. 

J’ai juste voulu voir ce que c’était…

Lire quelques pages… 

Et je l’ai terminé. 

À vous qui avez souhaité que je vous raconte quelques albums pour trois anniversaires, je reconnais que je suis heureuse que vous n’ayez pas eu davantage de petits enfants, 

À vous qui m’avez surprise et vous êtes étonné de me voir à ce point absorbée, j’espère que ces « putes voilées » vous plairont autant qu’à moi,

À vous tous qui êtes venus depuis ce début d’après midi, si je vous ai semblé un peu absente, je vous prie de me pardonner…  

Rassurez vous, Chahdortt Djavann n’écrit pas non plus un nouveau roman tous les jours… !!

29 mars 2016

Si quelqu’un connaît quelqu’un qui connaît quelqu’un qui connaît quelqu’un qui soit à même de revenir au degré zéro des connaissances facebook et puisse m’expliquer comment changer cette page en : 

– au pire « Christelle RueDeVerneuil »,

– au mieux « Librairie Rue de Verneuil »,

Qu’il soit assuré qu’il en sera remercié par tous mes ancêtres depuis bien avant l’invention du dinosaure. 

Je pourrai dans l’immédiat lui offrir un café, voire même accompagner celui-ci de quelques M&M’s.

26 février 2016 :

Ce soir, cérémonie des Césars 2016.

En lice pour la meilleure adaptation de roman, les nominés sont…

Prince a voté Samuel Benchetrit. Qu’on se le tienne pour dit.

Samuel Benchetrit, pour son film « Chien ».

– Non, Prince, son film s’appelle « Asphalte »…

Peu importe.

Prince vote Samuel Benchetrit.

17 février 2016

Elle me téléphone… :

« Vous connaissez ce roman « la tulipe du mal » ? »

Oh oui !!! C’est précisément pour ce roman que je suis partie à Amsterdam. Pour les tulipes aussi…

« Vous ne devinerez jamais où il m’emmène… »

Euh…, je crois que si.

11 février 2016

Alors ça, si c’est pas l’essence même de l’amour… 😊😊

Il m’appelle ce matin « Bonjour, je n’sais pas si vous voyez qui je suis…, j’avais commandé un livre et lorsque je suis venu le chercher j’avais rendez vous avec une de vos clientes… »

Je prends quelques instants pour réfléchir ; ma discrétion légendaire ne doit pas être rendue à néant par un empressement qui trahirait mon enthousiasme à vous tenir informé(e)s de l’avancée de leur relation…

« Je voudrais offrir à V… 14 romans pour la Saint Valentin, j’ai quelques titres en tête, cru comprendre que vous la connaissiez, j’aimerais que l’on voit ensemble, est ce que je peux venir en fin d’après midi ? »

Il me reste donc quelques heures pour réunir une équipe de PomPom Girl et lui réserver une haie d’honneur devant la librairie d’ici ce soir….

Naaaaan !!! Je rigole !!!

Mais promis, des nouvelles très vite sur ce réseau… 😍😍😍

9 février 2016

Anecdote du jour :

Elle rentre. Je vois bien qu’elle semble un peu dépitée. Un peu en berne. « Deuxième fois que je me fais cambrioler en 3 semaines… » Pour voler pas grand chose au final mais voilà, je comprends que ça lui mette les plombs, et l’envie qu’elle n’a pas d’utiliser cette expression au sens propre, est même assez étonnante. Sa réponse à elle, est de venir ici, parmi les bouquins, se faire du bien.

J’hésite entre deux options :

– faire un dossier à la Sécu pour creuser un peu plus le gouffre abyssal de son budget et demander à pouvoir prendre la carte vital.

– ou retrouver les cambrioleurs et les encourager à continuer puisque la bibliothérapie semble un remède efficace après leur passage.

J’avoue que je me tâte. Si j’étais certaine qu’il n’y a pas quelques flics qui traînent sur cette page FB… 😄😄

4 fevrier 2016

Elle m’a dit entre deux sourires (elle ne sait plus rien faire sans sourire) qu’il était devenu « Annecy addict ». Je lui ai dit que j’en soupçonnais la raison. Elle a rougi (elle ne sait plus rien faire sans rougir).

29 janvier 2016

Il est venu la chercher devant la librairie ; ils avaient rendez vous. Il l’a pris dans ses bras. Elle a rougi.

Anecdotes d'avant