25 octobre 2019

Anecdote d’un après midi à la librairie :

Ce sont les vacances scolaires alors bien sûr, elle rentre avec un bébé dans le porte bébé et un petit garçon qui lui colle aux bask’.

Bon. Ceci dit, il est presque 18h alors vacances ou vacances pas, les mômes sont avec leurs parents à cette heure-ci.

Avec leurs parents qui les élèvent correctement.

Qui leur apprennent les bonnes manières. Et la politesse.

Et qui montrent l’exemple.

Alors voilà, cette jeune mère fait tout bien comme il faut, non, vraiment, elle est top, elle parle bien, elle n’oublie aucune négation ni même aucune liaison. Pour sûr, il sera champion de la main sur la couture du pantalon avec une telle mère et j’entends d’ici ceux qui disent que la jeunesse d’aujourd’hui bla bla bla… oui oui, on parle bien de ceux là, et bien vous pouvez leur dire de passer leur chemin parce que vraiment, celui-ci je veux dire celui qui colle aux bask’ il ferait pâlir d’envie le Agnan du Petit Nicolas (on a les références qu’on peut).

Et donc elle me demande si j’ai le dernier livre d’Emmanuelle Piquet.

Et donc je ne l’ai pas.

Et donc elle s’en va.

Et donc… ?

Oui, c’est ça : « elle dit au revoir ».

Et qu’est ce qu’il dit le colléauxbask ??

Et ben c’est ça aussi, oui !! Il dit rien !!!!

Alors elle 😱😱😩😤😤😤😤

Et donc « qu’est ce qu’on dit quand on s’en va ????? »

« Au revoir Cacabeurk !! » 😈😈😈

Parce que n’oublions jamais qu’en français, il y aura toujours une exception qui confirme la règle.

8 octobre 2019

Anecdote d’un entre midi et deux à la librairie :

Moi c’que j’aime quand ce n’est plus les vacances, c’est les aaaaaaaahhhh non mais meuf là tu vas pas l’croire rhoo la la quand j’vais dire ça à ma mère…

– Ah mais non t’es dingue, tu vas pas l’dire à ta mère, et Lucas, ah non meuf ça craiiiiiint…

– Oh non mais j’y crois pas, qu’est ce que ça veut dire « You won’t believe it ! », il m’écrit « You won’t believe it ! », rhhaaa les filles j’y crois pas, qu’est ce que ça veut dire ??? Oh non mais j’y crois pas…

Elles finissent par l’interrompre sévère, celle qui frôle l’hystérie pour une raison qu’on ignore encore, si ce n’est qu’on a bien compris que ça concerne un garçon qui ne doit pas être Lucas mais que Lucas devrait se méfier un peu du garçon en question, enfin ça c’est nous qui l’ajoutons parce que le Lucas, dans le cœur de la lycéenne de 13h54, on voit bien qu’il est à des années lumières…

On aura compris aussi que Cœur Battant est plutôt proche de sa mère puisque c’est à elle avant ses copines, avant son auditoire (moi aussi du coup, j’en fais partie), qu’elle pense à raconter qu’on n’sait qui lui a dit un truc incroyable après lui avoir écrit cette phrase totalement incompréhensible « you won’t believe it ! » !!

On comprend du même coup que ses cours d’anglais sont un peu le cadet de ses soucis puisque You won’t believe it, même moi je sais et Dieu sait (et surtout mes proches) (je vous entends d’ici c’est bon… 😤) si je suis nulle en anglais…

Et alors finalement elle lâche le morceau, il va venir à Annecy alors que c’est impossible puisqu’il habite en Espagne, à Madrid, alors pourquoi donc il viendrait à Annecy à part pour elle…

– Aaaaaaaaaahhhh mais j’le crois pas il vieeeeeennt c’est diiiiiingue il vient me voir le 27 !!!

– Le 27 quoi ??, lui demandent ses copines… 

– Le 27 avril…

Soit dans 202 jours.

202 jours…

Ils ont échangé 3 conversations alors qu’ils étaient en vacances au même endroit cet été en Sardaigne.

Ils ont encombré les réseaux sociaux 48 fois depuis leur retour chacun chez soi jusqu’à aujourd’hui.

Et il lui dit tu vas pas l’croire je viens dans 202 jours. Et elle, qu’est ce qu’elle fait ? Elle le croit…

Moi c’que j’aimerai toujours avec les filles, c’est leur foi en l’avenir.

Me faites jamais croire que c’est pour elles qu’on a inventé le conditionnel ; leur vie ne se conjugue qu’au futur 😍 (Simple, le futur.)

5 octobre 2019

Anecdote d’un matin à la librairie :

Lorsque je vois le bonheur des enfants en bottes de pluie et la jubilation des mêmes en basketsquiprennentleau à patauger dans la flaque devant la librairie pendant que les parents flânent, je me dis que pour Noël, si vous cherchez un cadeau qui ravira petits et c’est vrai, un peu moins les parents (j’en ai entendu hurler à la mort à la vue des dégâts sur les chaussettes les pantalons le pull et même le visage si si si… naaaaanmaist’asvucommetuesmouilléééé 😱😱😱, pensez à la flaque.

La flaque, je vous l’assure, c’est THE cadeau. 

Sinon j’ai aussi des livres.

Si vous voulez je peux même avoir des livres de flaques. Je vais chercher de ce pas. Mais la flaque, juré, c’est top.

20 juin 2019

« La libération du carcan de l’espace et du temps est une ambition du poète et du mystique mais ce sont les mathématiciens qui l’ont réalisée. »

mincealors

jesuislafourmidunpuceron

20 juin 2019

Anecdote d’un matin où tout est possible :
Le téléphone sonne :
« Bonjour j’habite dans la rue… »
Moi franchement, ça me déchire le cœur une voix si douce, de fille, qui habite dans la rue, je me dis que forcément elle a des parents, comment ils peuvent vivre avec une voix si douce qui dort dehors alors que eux si ça s’trouve, ce sont des draps de soie qui les couvrent, la nuit, et elle c’est rien, peut être juste ses cheveux un peu longs et un vieux pull-over qui démange, sans doute même qu’elle n’a pas un bon gros chien qui la protège de la nuit et de la peur et du froid et des rats, rien, rien de tout ça et bon c’est vrai elle a le téléphone et elle reprend…
« … et je déménage, est ce que vous auriez des cartons à me donner ? »

Bon.
D’accord.
Parfois je m’emballe un peu vite.
Mais ça tombe bien parce que ce matin, j’ai plein de cartons.

19 juin 2019

« Il faudrait rendre sens aux mots blasphématoires
Refaire un cœur saignant à ceux qui n’en ont plus
Ceux qui ne pleurent pas pour une belle histoire
Méritent ils le ciel qui leur est dévolu »

Aragon.
Évidemment Aragon.

5 juin 2019

Quand tu descends dans ton jardin mais que tu n’as pas de romarin…

12 mai 2019

Vincent Lambert va être placé sous sédition, selon un « journaliste » de CNews.
J’espère que le CHU dans lequel il se trouve est proche d’une armée de CRS anti émeutes…

11 mai 2019

Anecdote d’un après midi pluvieux :

Il débarque. Me demande si j’ai Catherine Laborde « La douce joie d’être trompée »…
Visiblement, ce n’est pas un choix au hasard. Mais désolée mon gars, va falloir gérer le truc autrement parce que le livre est épuisé depuis vitam.

Mais pas démonté, il revient vers moi après un tour de boutique et voilà ce qu’il a choisi :

(Monsieur n’a rien perdu de son humour 😉🥂)

3 mai 2019

Un peu de poésie, que diable !

« Tu étais entre la mort et moi. Mais hélas, il paraît que j’étais entre la vie et toi. »

Un été avec Paul Valéry.

Pour un été ou davantage…

Anecdotes d'avant