« Ce sont des trucs qui n's'expliquent pas ces jolies choses qu'on s'dit tout bas »   Serge Gainsbourg

Ne ratez rien de notre actualité…

Vitrines, dédicaces, expo, sorties, rencontres, festivals... C'est ici !!

Lire la suite...

Facebook feed

30/03/2020

Je ne suis pas certaine d’avoir choisi la bonne bd pour me remettre à lire de la bd en ce moment... 😉😂

Il se trouve que c’est l’histoire d’un monstre invisible qui fait flipper tout le monde et qui concentre l’attention de toutes les radios, télés, les flics, l’armée...

Mais enfin mais que se passe t il en ce moment ??!!!
Duhamel forever...

22/03/2020
Le prof de l'être

Pas maaaaal !

Imaginez le confinement raconté par les grands auteurs :
Beckett : Deux hommes attendent la fin du confinement qui n'arrivera jamais.
Ionesco : Le confinement attend la fin de l'homme.
Zola : Raconte avec précision le quotidien d'un ouvrier d'Amazon contraint de travailler.
Flaubert : raconte l'ennui d'une jeune femme confinée avec son mari.
Balzac : raconte l'histoire de la fabrication du canapé où son héros est assis.
Proust : Son héros tond pendant le confinement. L'odeur de l'herbe coupée lui remémore son passé.
Maupassant : Son héros confiné, à des hallucinations et devient fou.
Feydeau : Un mari, sa femme et l'amant de celle-ci sont confinés ensemble, des quiproquos en perspective.
Musso : Deux personnes que tout oppose sont confinés dans la même maison. Ils tombent amoureux.

19/03/2020

Je veux pas faire ma fayote mais perso à 20h, si j’avais une fenêtre qui donne sur la rue, c’est aussi les écrivains que je remercierais pour le soutien qu’ils m’apportent !

Merci infini à Julie, et Marc, et Metin... et tous ceux que j’ai sur ma pile à côté de ma grande échelle.

Vous m’êtes et vous NOUS êtes précieux.

19/03/2020
Bruno Le Maire

Léa Salamé à Bruno Lemaire dans le Grand Entretien sur France Inter :

« Est ce que les librairies ne sont pas, au sens fort, un commerce de première nécessité quand vous estimez que les Tabacs et les kiosques à journaux le sont ?
BL : Moi j’estime que les librairies sont un commerce de première nécessité, vous connaissez mon attachement à la culture (...) C’est un lien culturel et les gens ont besoin d’avoir un accès au livre. »

Moi, juste d’entendre que les librairies sont un commerce de première nécessité et un lieu de culture, suffit à mon bonheur.

Le gouvernement les rouvrira ou pas.

Les médecins trouveront ça risqué et nous resterons chez nous.

Finalement peu m’importe.
On restera confinés comme tout le monde mais... :
C’est bon d’entendre que certains sont attachés à la culture... même en temps de guerre (sanitaire, je sais).

Bruno Le Maire, ministre de l'Economie et des Finances, est l'invité du grand entretien de Nicolas Demorand et Léa Salamé à 8h20.

« 1 of 3 »