21 novembre 2018

Anecdote de mon après midi à la Librairie :

Avant toutes choses, je voudrais préciser qu’il n’y a pour moi aucune méchanceté ni moquerie, c’est juste que ça m’a fait rire alors je vous le livre tel quel, un peu comme le garagiste raconterait à ses potes ce truc dingue qui lui est arrivé ce matin :

« – Tu me croiras si tu veux, Robert (son ami s’appelle Robert) mais quand je lui ai demandé ce qu’elle avait comme voiture, elle m’a dit une 403, alors je lui dis « oui mais une 403 quoi ??? » tu sais c’qu’elle me répond ??? « Peugeot.. », incroyable !! Comme si j’m’en étais pas douté !! »

Et alors il continue parce que Robert n’en croit pas ses oreilles et moi, j’ai aussi commandé des pneus neige et…

« – Elle me demande des pneus neige et alors je lui dis « roues complètes ?? »

A l’heure qu’il est, je suis toujours en train de chercher ce qu’il a bien pu vouloir me dire avec des roues complètes…

Bref, on est toujours le con de quelqu’un j’en ai bien conscience mais justement, là, le jeune homme (25-30 ans) qui rentre à la boutique cet après midi n’est le con de personne, et surtout pas de moi, d’autant qu’il veut lire…

Enfin… ce n’est pas immédiatement que je l’ai compris.

Donc.

Il entre. Plutôt beau gosse. Et de suite il me demande avec une légère grimace attendrissante :

« – vous avez du RIME’BO »

Du RIME’BO…

Je pense aussitôt à une sorte de PATAFIX, ou quelque chose qui sert au travail manuel en tout cas, peut être à cause de Ripolin, la peinture, vous savez, mais je n’ose pas lui demander ce que c’est. Je ne veux pas paraître bête, mon expérience du matin, à ne pas faire la différence entre un écrou et une vis me suffit.

Il faut que je trouve ce que c’est. Ma mémoire ne doit pas me lâcher à ce moment là et je vois qu’il voit que je cherche comme une dingue dans chacun des tiroirs qui encombrent ma tête.

Bon. J’avoue. Je n’ai pas la moindre idée de ce qu’est le RIME’BO.

Je finis par le lui dire.. avec une moue désolée… et comme d’hab, c’est en le prononçant que la lumière arrive !!!

Parce qu’évidemment, RIME’BO, dans la vraie vie, il y est français, et il écrit de la poésie.

😅😅😅

10 novembre 2018

Anecdote pas du tout anecdotique :

Alors que je reçois un pile de Michelle Obama et que je m’en étonne… :

(Pour la petite histoire, je n’ai pas le souvenir qu’un représentant m’en ait parlé, je me connais, je me serais dit : « Naaaaaaan ??!! Mais c’est géniaaaaaaaal !!!! Moi qui rêvais de devenir Michelle Obama, je vais enfin savoir comment danser à la Maison Blanche, choisir mes robes, saluer la Reine d’Angleterre ou Carla Bruni, sourire sans cesse tel le Busnel moyen, que sais-je encore….

Je sais que j’aurais sauté de joie à l’idée qu’on édite un truc aussi incontournable…

Bref je lui aurais dit « Non Merci, je n’en veux pas, je préfère que l’on travaille de la littérature, tu sais bien, ma librairie est minuscule….)

Bon. Je vous épargne les arguments que j’utilise pour éviter de me récupérer tous les livres politiques de la Terre.

Toujours est il que je reçois une pile immmmmmense de Michelle Obama. Et que je n’en veux pas.

Alors je l’appelle et il me dit :

« – C’est impossible que tu l’aies reçu.

– 😧 (quoi ???)

😱 (moi ?? Une menteuse ???)

😡 (Tu rigoles ???!!!)

– Bon d’accord je me renseigne. »

Et ce matin voilà ce qu’on m’explique :

« La sortie mondiale est le 13 novembre 2018. Tu es la seule librairie en France à l’avoir reçu. C’est incroyable. Personne ne comprend. »

Voilà qui rend humble : le monde entier recevra Michelle Obama le 13 novembre et Rue De Verneuil l’a reçu jeudi : Rue De Verneuil n’est pas le monde !!! 😉😂😂😂

5 novembre 2018

Anecdote Infos sur France Inter :

Quand j’entends cet américain qui explique que le port d’armes n’est pas un problème…

… la preuve :

« Quand tu vas chez BricoDépôt acheter un marteau pour construire ta maison, tu peux aussi t’en servir comme d’une arme pour tuer ton voisin, mais t’es pas obligé… »

Sous entendu, c’est pas l’outil qui est important mais la destination de l’outil…

Jusque là c’est bon, je comprends.

C’est après que je suis perdue.

Quand il va à ArmesDépôt chercher son arme, il s’en sert comment pour construire sa maison ? 🤔

3 novembre 2018

À côté de moi, pour déjeuner, du grand art… :

Elle : Tu crois que tout est fait maison ?

Lui : Oui ben à la fois fait maison ça veut tout et rien dire…

Elle : Oui ben je me doute bien qu’elle a pas élevé son canard.

Elle : Tu m’as dit qu’t’avais du réseau… ?

Lui : J’avais.

Elle : T’as plu ?

Lui : Faut croire.

Lui : Tu peux m’envoyer mes photos ?

Elle : Juste les tiennes ?

Lui : Ben oui.

Elle : Égoïste.

(Accaparé par son téléphone, il doit être en train de peaufiner un reportage sur ses vacances à Annecy)

Elle : Je peux voir ?

Lui : Non.

Finalement, je ne sais pas si je ne préfère pas les gens qui dissertent sur la physique quantique même si je ne comprends rien.

2 novembre 2018

Anecdote d’un après midi post Halloween… :

À une dame qui insiste parce qu’elle voudrait bien que cet album jeunesse qu’elle regarde soit phosphorescent et qu’il lui apparaisse des tas d’images surprenantes dans la nuit par exemple des araignées ou des scorpions ou des vampires qui courent après des princesses dans la forêt et qui les attrapent et qui leur arrachent le coeur et les cheveux, les yeux, les oreilles, qui les mettent en pièce et un énoooooorme sanglier arrive en douce en se cachant derrière un arbre puis un autre et saute sur le vampire mais le vampire se retourne et le fend en deux avec sa tronçonneuse il allume ensuite un gigantesque brasier et…

Bon. Bref. Elle voudrait bien que le livre soit phosphorescent. Ça fait trois fois que je lui dis non. Elle insiste encore et elle me dit :

« Vous voulez pas vous enfermer dans votre placard et vérifier ? »

😤😤😤

🔪🔨🗡

💣💣💣

Faut que je lui dise comment que je suis pas Harry Potter et que je ne vis pas dans un placard ?!!!

18 septembre 2018

Anecdote d’un matin à la Librairie :
-« Bonjour, je voulais savoir si d’Amelie Nothomb, tu avais le truc des tuyaux… ? »

15 septembre 2018

Anecdote de mon après midi à la librairie… :
« – Do you speak English ? »
La vraie réponse, c’est surtout « est-ce que vous, vous allez comprendre mon anglais ?, vous préférez pas qu’on parle allemand… ? »
Bref, l’homme du couple me tend un téléphone, me dit « Isabelle. Isabelle Isabelle… »
Bon, c’est bon, Isabelle, j’ai compris, sauf que je ne m’appelle pas Isabelle, c’est quoi cette histoire ???, me dis-je en collant mon oreille à ce portable rose nacré…
« – Oui j’écoute ? »
Et là, misère encore, une voix de femme me parle en anglais. Sauf que je comprends tout !!! Elle parle anglais, comme moi, tout va bien, je suis sauvée. Elle est française ;)))
« – Si vous voulez on peut se parler français, non ? ». Elle me répond que oui, « qui êtes vous ? »
Pfffff…
Alors je lui explique qu’un homme vient de me tendre un téléphone en me disant « Isabelle » et que je ne comprends rien à ce qu’ils veulent, sa femme et lui, qu’il n’y a de caméra nulle part, et que j’ai le sentiment d’assister à une conférence de physique quantique en araméen avec leurs histoires aux messieursdames, à ce téléphone, et à elle.
Je vois bien que ma réponse ne la satisfait pas mais je ne suis pas Mère Thérésa non plus, j’ai 3 lycéens avec leur carte Pass’Région qui s’impatientent (mais qui visiblement n’ont aucune envie de se mêler de la conversation sur la BBC).
Elle doit sentir mon agacement/impatience/incompétence, alors elle ose une autre question : La question du où ?

C’est là qu’elle a commencé à s’arracher les cheveux.
Il était 18h15, elle attendait les messieursdames à 17h Rue André Theuriet et que vu qu’ils étaient ici, ils allaient arriver au minimum dans 45 minutes compte tenu de l’impossibilité de traverser Annecy en moins de temps qu’il en faut pour le dire à cette heure-là. Et qu’elle n’avait pas que ça à faire que les attendre…

Sauf. Sauf. Sauf.
Sauf que Calmez vous tout de suite, Madame.
Parce que vos messieursdames que vous attendez depuis une heure et quart à l’autre bout de la ville, une fois que j’ai eu raccroché, m’ont tendu de nouveau leur portable pour que je leur explique sur leur GPS comment rejoindre votre joli AirB’nB.
Et vous savez ce que j’ai vu sur leur GPS ?
Un plan d’Annecy en arabe.
Même le Thiou je ne le comprenais plus.
Alors j’ai décidé que la prochaine fois qu’on me demandait si je parlais anglais, je dirai :

7 septembre 2018

Anecdote de ma vie de Librairie :

  • « Oui bonjour Madame je voudrais savoir si vous avez un livre de poche qui s’appelle Thérèse Pasquin ?
  • Raquin. Thérèse Raquin.
  • Brasquin, Oui c’est ça…
  • 😩😩😩 »

8 Août 2018

Réflexion du soir, comprenne qui pourra… :

C’est difficile la littérature : 

Quand les écrivains s’inspirent de leur vie, on leur reproche la vulgarité de l’auto fiction. Et lorsqu’ils s’inspirent de la vie des autres, on leur reproche de ne pas avoir légitimité. 

Ne pourrait on pas simplement lire, sans essayer de savoir si oui ou non, Pierre Lemaitre a enfermé cette tarée d’Alex dans une cage dans la vraie vie ? 

Emilie ❤

4 Août 2018

L’histoire trop jolie que je vous ai racontée hier (la suite) :

Alors voilà. Pendant ma pause déjeuner, j’ai apporté les livres emballés dans le plus beau papier du monde sur lequel j’avais posé un tout petit rouleau pour le message qu’il avait souhaité ajouter.
Je suis rentrée dans la fameuse boutique de la jeune fille qui travaille pas loin.
Et je lui ai tendue le paquet.
Quand elle a compris, vous ne devinerez jamais quelle couleur a pris son visage… :

(Il y a des moments d’éternité pour lesquels je serais presque prête à finir ma vie sur une chaise électrique.
Presque.)

Anecdotes d'avant