26 mai 2016

Anecdote au café :
À côté de moi, trois lycéennes. Elles piaillent depuis tout à l’heure. J’ai presque un peu de mal à bouquiner. Elles dissertent avec passion de l’emploi du temps de samedi, l’endroit où elles vont dormir, qui sera à la soirée, « comment tu t’habilles jadôôôre la robe que tu avais chez Solene t’as fini ton coca tu m’files une cigarette allez j’en ai plus elle pense qu’aux garçons elle travaille pas en plus son mec c’est un vrai conna😱😱😱 haaaan ma mère elle m’a acheté des addidas elles sont trop trop trop trop belles…. »
L’une d’elles regarde son portable et dit « ah nooooooon !!! Ma mère m’écrit « je sais que tu révises ton bac, je ne m’inquiète pas du tout, j’ai confiance en toi »… »

Je suis toujours super impressionnée par ces vieilles techniques de sioux…

26 Mai 2016

Anecdote au café :

À côté de moi, trois lycéennes. Elles piaillent depuis tout à l’heure. J’ai presque un peu de mal à bouquiner. Elles dissertent avec passion de l’emploi du temps de samedi, l’endroit où elles vont dormir, qui sera à la soirée, « comment tu t’habilles jadôôôre la robe que tu avais chez Solene t’as fini ton coca tu m’files une cigarette allez j’en ai plus elle pense qu’aux garçons elle travaille pas en plus son mec c’est un vrai conna haaaan ma mère elle m’a acheté des addidas elles sont trop trop trop trop belles…. »

L’une d’elles regarde son portable et dit « ah nooooooon !!! Ma mère m’écrit « je sais que tu révises ton bac, je ne m’inquiète pas du tout, j’ai confiance en toi »… »

Je suis toujours super impressionnée par ces vieilles techniques de sioux…

25 mai 2016

Je crois qu’il faut que je rassure tout le monde, et même Ali. Surtout Ali. Si l’on croit à l’international qu’il y a péril en ma demeure, je dois m’y résoudre.
C’est vrai, j’ai posté ces derniers jours quelques cases de bandes dessinées sur les relations amoureuses compliquées. D’aucuns ont vu rouge et j’ai reçu de nombreux messages inquiets en privé.

Rassurez vous.
TOUT VA BIEN.
Je répète : TOUT VA BIEN.
Inutile Monsieur Ali, pardon…, Professeur Ali, de revenir à la charge avec ces mots (plus ou moins…) doux dans ma boîte aux lettres. Je suis parfaitement calée entre les bras du vent, je ne fume pas, mon passé je le connais, le présent n’est déjà plus, si j’en crois les livres de philo que je reçois et Charles Pépin lorsqu’il vient à Annecy. Et pour mon avenir, je reste fidèle à Duras « c’est une merveille d’ignorer l’avenir ».
Je ne vous appellerai pas. N’y comptez pas. Ne guettez pas votre boîte aux lettres. Vous et moi, ça n’a jamais commencé et ce n’est pas pour demain non plus.

J’en connais certains, par contre, qui sont en train de s’étriper pour savoir qui sera Calife à la place du Calife l’an prochain au mois de mai…
J’en connais qui voudrait savoir qui va gagner Roland Garros alors qu’ils sont quand même plus intéressants quand ils s’occupent de Roland Barthes…
Et j’en connais, plus terre à terre, qui voudraient juste savoir si cette foutue neige va enfin s’arrêter de nous pourri la vie au mois de Mai.

21 mai 2016

Anecdote du soir… On est venu me demander 4 Points. Je vous avoue, je n’ai pas compris de suite de quoi il était question… Un moment de honte éventuel est vite passé, j’ai demandé des précisions. Ce monsieur voulait 4 livres de poche, collection Points… Aaaaahhh, d’accooooord !!!
« Vous allez rire », ajoute-t-il, « je voudrais les offrir à ma mère parce que c’est elle qui vient de me les donner ces points, je me suis fait flasher, et vous vous rendez compte, à 50 ans passés, obligé de demander les points de sa mère… Alors voilà, j’voudrais lui rendre… »
Et bien moi, c’est comme Ribery qui refuse de jouer en Angleterre pour pas être payé en livres, ça m’fait rire !!!

21 mai 2016

Message personnel :
Sandra Leblondel, si tu cherches un roman, je voudrais te préciser que celui-ci a une couverture orange sur laquelle on aperçoit un homme à cheval, le titre…: je n’sais plus, l’homme porte une cravate et des baskets, il revient probablement d’un footing ou d’un match de tennis, l’auteur a déjà écrit…, un roman à la couverture rose sur laquelle on voit une redingote… Ouiiiiiiii !!! 😄😉😉😘😘 !!!
Ne change jamais Sandra, tu me fais tellement rire !!!

21 mai 2016

Devinez qui vient d’accepter notre invitation FB… ?
Véronique Poulain !!!

Il est temps désormais de rendre à César ce qui est à César et à Veronique Poulain ce qui lui revient…
De lui dire que depuis quelques mois c’est elle et sa couverture de roman en cœur, qui a été notre cri de ralliement spécial histoire d’amour naissante, puis brûlante, un peu plus tard histoire d’amour de weekend napolitain, et enfin de saut vers l’inconnu.

C’est elle qui écrit ce que je poste depuis quelques jours, sur Vanessa célibataire qui doit en un temps record trouver du travail, un mec et un sens à sa vie, sur le Mojito qui vaut mieux qu’un lifting…

C’est elle, Véronique Poulain, qui me fait rire, encore et encore, à décrire la loose absolue à la sauce auto dérision, me donnant envie d’avoir cette Vanessa comme meilleure amie dans le 1/4 d’heure.

Un dernier passage et j’arrête de vous saouler avec cette Véronique Poulain pour vous envoyer dans les dix minutes des adhésions à remplir au « Véronique Poulain Fan Club » que je monte dans l’instant tellement je l’adore :

(Alors que Vanessa vient enfin de trouver l’âme sœur…) :
« – C’est rassurant, tu as réussi à t’en trouver un, finalement.

  • Ouais. Mais il y a une grosse ombre au tableau.
  • Ça m’aurait étonnée… Laquelle ?
  • Son nom. Il s’appelle Tapin. Gabriel Tapin. C’est pas tous les jours qu’on doit vouloir l’épouser, lui. T’imagines : Vanessa Tapin… ? »

20 mai 2016

Elle est passée à l’instant…
Juste pour me dire qu’elle était venue hier soir au Bistro des Tilleuls pour voir Didier Pourquery. Jean Georges lui a dit la grève, le train annulé, l’auteur désolé, nous catastrophés, tout ça… Ils ont pris un verre. Et ils sont rentrès.

Elle était là juste pour Agathe…

16 mai 2016

« Et surtout pas d’étonnement intempestif. T’extasie pas sur la mer, elle a toujours été là. »
Gabin dans « Mélodie en sous-sol »
Henri Verneuil.

14 Mai 2016

Anecdote d’un samedi après-midi :

Lorsqu’on vous appelle de Saint Malo et que sur le message que l’on vous laisse, vous n’entendez que le vent, vous rêvez du bord de mer…

13 Mai 2016

Pivot admiratif de Zlatan…

Les seuls livres que Zlatan a lus, sont son carnet de santé et son passeport.

Pivot a du goût.

Anecdotes d'avant